| 
Sécurité  | A propos de StepStone  | Sélectionnez votre langue : FR EN
Recherche d'offres d'emploi
(par mot-clé)
(ville ou code postal)

Devenir Ingénieur

Compte rendu de la conférence "Devenir ingénieur avec et sans prépa"

Les élèves ont exprimé leur difficulté à faire le choix entre une classe préparatoire intégrée ou non. Certains critères peuvent orienter ce choix : un étudiant qui a des méthodes de travail, de la concentration, de la rapidité, une bonne culture scientifique, et un goût pour la performance, sera à l'aise dans une classe préparatoire classique. Un étudiant plus tourné vers le concret, les travaux pratiques et le travail en équipe, déjà attiré par un secteur d'activités, s'épanouira plus dans une école d'ingénieur à prépa intégrée.

Il est possible de comparer sur les sites, les programmes des classes préparatoires intégrées, la pédagogie et les coefficients des matières, cela donne une bonne indication sur le cursus. Par ailleurs ces écoles sont toutes habilitées par la CTI - Commission des Titres d'Ingénieur -  et délivrent un diplôme d'état reconnu. Aujourd'hui 80 écoles d'ingénieur recrutent après le bac pour une scolarité de 5 ans.  

Il existe des classes préparatoires (CPGE) de proximité (dans de nombreuses villes), conviviales et moins sélectives, elles permettent également d'intégrer une grande école d'ingénieur à travers l'un des 5 principaux concours communs. Les intervenants ont insisté sur la nécessité de ne pas s'autocensurer, des places sont disponibles chaque année ; il existe des classes prépas de niveaux différents et toutes permettent d'accéder à des écoles intéressantes.

Nelly Rouyrès de l'Association Pasc@line, Vice-Présidente du Pôle Universitaire Léonard de Vinci, souligne que : « L'explosion en France de l'économie numérique offre de nombreuses offres d'emploi aux ingénieurs. Il y a une vraie pénurie de talents, et les jeunes diplômés sont très recherchés par les entreprises du numérique. L'emploi d'ingénieur est hautement relationnel et recouvre des attributions très larges, bien au-delà de la technique, il devrait séduire aussi les jeunes filles. Une des caractéristiques de ce métier est que l'on y travaille le plus souvent en équipe. Les cursus des écoles d'ingénieur intègrent des modules de formation à l'économie, aux sciences humaines, au marketing et à l'innovation. Ces écoles préparent les futurs cadres d'entreprise, ainsi l'ingénieur d'aujourd'hui est aussi un stratège et un manager, qui maîtrise les technologies.»

Chaque année les écoles diplôment plus 30.000 ingénieurs, alors que la demande des entreprises porte sur 40.000 ingénieurs par an. Il est essentiel que les étudiants se projettent sur la fin de leurs études et les débouchés offerts par le marché de l'emploi.

Les questions posées par les étudiants ont montré leur réelle inquiétude face à la complexité des filières, courtes (DUT, BTS), ou longues en intégrant une école d'ingénieur dès le bac. Les intervenants ont souligné l'importance pour l'étudiant de bien prendre conscience de sa motivation, sa capacité de travail, et des matières qu'il préfère (math, physique,...) avant de choisir une filière et une école d'ingénieur. Il ne faut pas se focaliser uniquement sur son niveau scolaire, mais se poser la question de savoir comment on aime étudier et tenir compte de son équilibre de vie.

Si l'étudiant est certain de vouloir faire une école d'ingénieur, alors la prépa, intégrée ou non est recommandée. Mais si 5 ans lui semblent à priori trop long, il est préférable de s'engager vers un DUT. Il débouche sur les métiers de techniciens supérieurs qui sont très recherchés par les entreprises. Le DUT permet également de poursuivre des d'études en école d'ingénieur (voir sur les sites des écoles les DUT conseillés). Toutefois il faudra "ne pas négliger" deux matières essentielles, les mathématiques et l'anglais.

L'apprentissage dans le supérieur représente une autre voie d'accès au diplôme d'ingénieur. L'étudiant a alors une double casquette, celle de salarié en entreprise où il fait sa première expérience et l'acquisition de compétences professionnelles, et celle d'étudiant dans l'école d'ingénieur où il suit un cursus pédagogique adapté et acquiert des compétences technologiques et scientifiques.

Aujourd'hui de nouvelles passerelles existent et les étudiants ne doivent plus craindre de suivre leur premier choix car ils pourront se réorienter ensuite vers d'autres filières. A titre d'exemple, des programmes spécifiques permettent désormais de se réorienter après la PACES (études de santé) vers des écoles d'ingénieur. La médecine, une discipline qui n'échappe pas au numérique !

Suite à la réforme des programmes de terminale S, les étudiants étaient également très inquiets sur les contenus des concours post-bac 2013. Les intervenants les ont rassurés sur ce point : chaque concours va être adapté aux terminales S et les épreuves porteront sur les nouveaux programmes.

A propos de la conférence

La conférence "Devenir ingénieur : avec ou sans prépa" à laquelle l'Association Pasc@line a participé dans le cadre du Salon APB 2013, a recueilli une large audience auprès des jeunes et de leurs parents, tous très en attente d'informations sur ce thème. Elle était animée par Mme Vanhamme-Vinck, Directrice du CIO MEDIACOM et a réuni aux côtés de Mme Nelly Rouyrès, Co-présidente de la Commission communication de Pasc@line, deux autres intervenants, M. Alain Sarfati, Directeur de Polytech Paris-Sud et M. Olivier Granier, Professeur en CPGE au Lycée Montesquieu du Mans. Lors de cette conférence, ont été présentés, les différents cursus et filières pour préparer un diplôme d'ingénieur et les choix d'orientation vers les métiers du numérique.

FR_Call to Action CV

FR_Call To Action_jobagent

FR_Call To Action_newsletter