| 
Sécurité  | A propos de StepStone  | Sélectionnez votre langue : FR EN
Recherche d'offres d'emploi
(par mot-clé)
(ville ou code postal)

Majdi BAILI, Essayeur en Signalisation ferroviaire au sein de SNCF

Essayeur signalisation ferroviaire

SNCF

En quoi consiste le métier d'Essayeur en Signalisation ferroviaire (H/F) ?

Ce métier s'exerce au sein de l'Ingénierie SNCF, qui est une référence de l'ingénierie ferroviaire mondiale.

Toutes les installations de signalisation ferroviaire, telles que les feux, les systèmes de commande des aiguillages ou encore les systèmes de détection et d'espacement des trains, doivent être éprouvées avant leur mise en service et en exploitation. Le but des essais est de vérifier le bon fonctionnement de ces installations afin de pallier les risques ferroviaires, comme par exemple deux trains circulant en sens inverse sur la même voie, le rattrapage d'un train par un autre ou encore la collision d'un train contre un obstacle.

Nous garantissons que les installations mises en place dans les postes de signalisation et aux abords des voies fonctionnent correctement et répondent bien aux exigences de sécurité définies dans les documents de référence, afin de permettre leur mise en service en toute sécurité.

Les essais constituent donc le dernier maillon de la chaîne, après les études et les travaux.

A l'issue des vérifications et essais, l'installation est mise en service et rendue à l'exploitant à la date fixée par le projet.

Quelles sont les diplômes, compétences et qualités nécessaires pour exercer ce métier ?

Pour postuler, il faut être titulaire d'un Bac+2 ou d'un Bac+3 dans les domaines du génie électrique, de l'automatisme, de l'électronique, de l'électrotechnique ou des télécoms. Il faut également justifier d'une expérience professionnelle de 3 ans minimum dans le domaine électrique, idéalement dans la validation de systèmes (industriels ou autres).

La première qualité demandée à un bon « essayeur » est la rigueur car il doit appliquer les règlementations à la lettre et être en capacité d'approfondir toute interrogation et être sûr de la compréhension totale du projet. Il doit également être doté d'une bonne capacité d'analyse pour savoir remettre en cause l'intégralité de l'installation.

Le domaine de la signalisation ferroviaire étant vaste, il est important de ne rien laisser au hasard. Il est donc important d'avoir des connaissances techniques dans ce domaine.

L'aptitude à gérer le stress est primordiale en situation perturbée. Enfin, l'humilité est une qualité importante car il faut parfois savoir se remettre en cause.

Quel est votre environnement de travail ?

J'exerce mes missions sur plateformes virtuelles et sur sites exploités. Des installations de signalisation ferroviaire étant mises en place sur l'ensemble de la France, je suis souvent amené à me déplacer. Je travaille également de nuit, les weekend et jours fériés.

Qu'est-ce qui constitue l'intérêt principal de ce poste, selon vous ?

Les projets sont toujours différents. La complexité et la diversité des technologies nous amènent à en apprendre davantage sur notre métier chaque jour. J'apprécie aussi particulièrement le contact humain avec les différentes personnes que j'ai côtoyées sur laFrance et même à l'international.

C'est par ailleurs un domaine à fortes responsabilités : nous travaillons sur des installations qui garantissent la sécurité des circulations et des voyageurs, et avons ainsi le sentiment de participer concrètement à l'amélioration des services rendus au client. Enfin, la reconnaissance en tant qu'expert dans le domaine de la signalisation ferroviaire est très valorisante sur le terrain.

Comment se passe la formation au métier lors du recrutement au sein de SNCF ?

À l'arrivée dans l'entreprise, tout essayeur suit une formation théorique en centre de formation SNCF avec une évaluation à la fin de chaque module. Cette formation théorique est complétée d'une formation terrain par compagnonnage. Cela permet d'acquérir les connaissances propres à la signalisation et à la méthodologie d'essais ferroviaires. La durée de formation globale est d'environ 2 à 3 ans et peut se dérouler sur l'ensemble du territoire.

Quelles sont les perspectives d'évolution ?

Après 5 à 10 ans d'expérience, on peut évoluer techniquement dans cette filière ou s'orienter vers un poste de management dans le domaine des études et des essais des installations de signalisation, ou du suivi des travaux d'investissement, tant à l'Ingénierie qu'au sein du groupe SNCF.

Comment faire pour intégrer SNCF en tant que Technicien d'Essais en Signalisation Ferroviaire ?

Le réseau ferré national se modernise ; aussi, de nombreux chantiers sont à prévoir dans les années à venir, particulièrement en Ile-de-France. Les candidats intéressés peuvent se rendre sur le site www.sncf.com, rubrique « groupe SNCF » et postuler à l'offre référence : C000008121. S'ils correspondent au profil recherché, ils seront contactés et conviés à une session de recrutement afin de prendre part à des tests, puis de passer des entretiens de motivation.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent intégrer votre équipe ?

Beaucoup de motivation et d'implication. Lors de la formation notamment, le travail personnel est indispensable pour compléter la formation théorique. Il faut également faire preuve d'initiative et de curiosité : les recherches personnelles permettent souvent de mieux comprendre notre environnement de travail !

Pourquoi avez-vous choisi le Groupe SNCF ?

Nous utilisons des technologies spécifiques et uniques. Par ailleurs, le groupe offre des opportunités d'évolution intéressantes, comme je l'ai évoqué précédemment. Nous avons également la possibilité de nous former tout au long de la carrière. Enfin, le groupe propose une mobilité nationale et internationale.

Consulter les offres d'emploi d'Essayeur en Signalisation ferroviaire H/F

FR_Call to Action CV

FR_Call To Action_jobagent

FR_Call To Action_newsletter