5 conseils pour gérer le manque de reconnaissance

Vous avez beau vous plier en quatre, vous avez l'impression que vos efforts passent inaperçus ? Ne laissez pas la frustration vous gagner...


08.06.2017

Vous avez beau vous plier en quatre, vous avez l'impression que vos efforts passent inaperçus. Une enquête de StepStone révèle que 74 % des salariés en Europe ne reçoivent jamais ou rarement d'éloges de la part de leurs supérieurs.

Ne presque jamais (voire jamais) obtenir de reconnaissance venant de son supérieur hiérarchique constitue l’un des facteurs majeurs entraînant une frustration au travail. Contrairement à ce que vous pensez, il est tout à fait possible de « provoquer » l’obtention d’une telle reconnaissance, en recourant à quelques petites astuces. Ne laissez pas la frustration vous gagner…

Alors, que faire si votre patron ne montre pas de reconnaissance ? Voici quelques conseils :

Se poser les bonnes questions

Certes, pour vous motiver et vous donner encore plus envie de vous donner à fond dans votre travail, il est conseillé d’aller chercher vous-même la reconnaissance dont vous avez besoin auprès de votre patron. Mais avant de vous engager dans une telle procédure, vous devez tout de même prendre le temps de vous poser les bonnes questions. Interrogez-vous avant tout sur l’importance d’une telle reconnaissance, et bien évidemment l’importance de votre emploi. N’hésitez surtout pas à faire une petite analyse de la place qu’occupe votre travail dans votre vie. Répondez donc en toute objectivité à la série de questions qui suit :

Que représente cette reconnaissance venant de votre supérieur hiérarchique à vos yeux ? Quel pourrait être son impact sur votre motivation au travail ?
En vous projetant sur une échelle de 1 à 10, quel est le degré d’intensité de la souffrance provoquée par ce manque de reconnaissance venant de votre patron, et quel est l’impact de cette douleur dans votre quotidien ?
Vers quoi courez-vous réellement en voulant à tout prix obtenir la reconnaissance de votre supérieur hiérarchique ? Son attention, des compliments ou tout simplement des encouragements qui vous incitent à exceller davantage dans votre travail ?

Se reconnaître soi-même

Avant d’obtenir une reconnaissance envers votre supérieur hiérarchique, vous devez aussi obtenir une reconnaissance venant de vous-même. Il est important d’admettre qu’avoir le sentiment du travail bien accompli vous offre une satisfaction personnelle et vous incite à ne plus courir après cette reconnaissance venant de votre supérieur hiérarchique. L’idéal serait donc que vous vous ressaisissiez et que vous reprenez le contrôle de votre vie professionnelle. Au lieu de vous entêter à obtenir une reconnaissance venant de votre supérieur hiérarchique, pourquoi ne pas apprendre à vous faire plaisir et à apprécier vous-même les efforts que vous avez déployés pour accomplir correctement votre travail ?

S’attendre à la réaction inverse

Il ne faut pas non plus oublier que si vous partez à la quête d’une reconnaissance de votre travail venant de votre supérieur hiérarchique, vous devez vous attendre au résultat inverse. En effet, il ne faut pas oublier que si votre patron ne vous accorde pas la reconnaissance que vous attendez depuis des mois, voire des années, c’est qu’il y a forcément une raison. À titre d’exemple, aux yeux de votre employeur, vous devez encore vous améliorer dans votre travail. Pour éviter de rester dans l’incertitude, l’idéal serait d’en parler à cœur ouvert, en toute objectivité.

Demander de l’aide à son supérieur

Autre astuce très pratique : solliciter l’aide de votre supérieur hiérarchique au quotidien, surtout si vous venez d’intégrer l’entreprise dans les semaines ou les mois qui suivent la publication de l’offre d’emploi auquel vous avez déposé votre candidature. N’hésitez surtout pas à demander des conseils auprès de votre patron en cas de difficulté. Non seulement vous lui accordez la possibilité de jouer son rôle de soutien, mais vous ajoutez également en même temps un bon point sur vos performances au travail. Un climat de confiance se met en place petit à petit, et une fois que votre supérieur hiérarchique aura noté que vous suivez ses instructions, il sera plus facile pour lui de vous accorder la reconnaissance que vous recherchez.

Une fois le terrain péparé, vous êtes prêts pour essayer d’améliorer votre reconnaissance :

1. Parlez à votre patron

N’ayez pas peur de parler à votre manager de votre besoin de recevoir des appréciations. Vous lui prouverez ainsi votre intérêt et votre volonté de mieux faire. Assurez-vous seulement de demander son point de vue au bon moment, quand il n’est pas soumis à une trop grande pression.

Mais soyez conscient que vous pourriez être désagréablement surpris. Peut-être que ce manque de reconnaissance est dû au fait que vous êtes sous-performant ?

2. Faites savoir à votre patron quand vous menez quelque chose à terme

Sans verser dans l’autoglorification, faites néanmoins savoir à votre manager que vous avez terminé le travail. Sans oublier d’en partager le mérite si quelqu’un vous a donné un coup de main.

3. Créez un climat propice à l’échange

Quand vous vous préparez à vous lancer dans quelque chose, vous pouvez demander préalablement à votre patron, avant de livrer le travail terminé, qu’il vous donne un retour.

4. Félicitez publiquement vos collègues pour leurs résultats

Vous pouvez espérer qu’en faisant des compliments à vos collègues, ils mentionnent à leur tour vos propres contributions. De toute façon, vantez leurs mérites même s’ils n’en font pas de même. Cela rendra votre auto-éloge plus acceptable.

5. Complimentez votre patron

Votre manager reçoit probablement encore moins de reconnaissance que vous. Alors, essayez de le féliciter un peu et peut-être vous offrira-t-il une reconnaissance un peu plus fréquente en retour.

Si aucune de ces approches ne fonctionne et qu’en plus d’un manque de reconnaissance vous vous sentez malheureux dans votre travail, il est temps de passer à autre chose. Commencez à chercher un emploi qui vous plaît et dans lequel vous êtes apprécié.Original link http://www.stepstone.fr/Conseils-de-carriere/gestion-carriere/5-conseils-pour-gerer-le-manque-de-reconnaissance.cfm

Les offres d'emploi les plus récentes