Apprenti : quels sont vos droits à la formation ?

Et si vous cumuliez des heures de formation pour développer vos compétences ?
Près d'un jeune sur trois choisit l'apprentissage professionnel à l'issue du collège. L'apprentissage est accessible dès 15 ans et ouvre certains droits à la formation professionnelle. Les apprentis peuvent ainsi bénéficier du Compte personnel de formation (CPF), qui a remplacé l'ancien DIF (Droit individuel à la formation) au 1er janvier 2015.

Quels sont vos droits liés à la formation (CPF) ?

Le Compte personnel de formation (CPF) a été mis en place le 1er janvier 2015 pour remplacer le DIF (Droit individuel à la formation). Il s’agit de cumuler des heures de formation utilisables pour développer des compétences spécifiques dans l’objectif de faire évoluer sa carrière.

Un apprenti, dès 15 ans, peut bénéficier d’un compte CPF. Il cumule jusqu’à 24 heures de formation par an dans la limite d’un cumul de 120 heures. Au-delà de 120 heures, il peut accumuler 12 heures de formation par an avec une limite maximale et définitive de 150 heures cumulables.

Avec la prochaine réforme de la formation professionnelle, le compte ne sera plus crédité en heures mais en euros. Les apprentis pourront cumuler jusqu’à 500 € par an dans la limite d’un plafond fixé à 5 000 €.

Les apprentis peuvent consulter leur quota d’heures de formation sur le site dédié, moncompteactivite.gouv.fr. Et bientôt, directement depuis l’application mobile CPF.

A noter aussi que les heures acquises au titre du DIF avant le 1er janvier 2015 peuvent être utilisées jusqu’au 31 décembre 2020.

 

Qu’est-ce que l’apprentissage ?

Un contrat d’apprentissage désigne un accord signé (CDD ou CDI) entre un salarié et un employeur. Ce salarié poursuit une formation en alternance au sein d’un centre de formation des apprentis (CFA) sur une durée comprise entre 1 et 3 ans selon les cas.

Les métiers concernés par l’apprentissage sont essentiellement ceux de la bouche (boulanger, boucher, poissonnier, etc.) mais également ceux de coiffeur, de mécanicien ou encore de maréchal-ferrant, entre autres. Ce sont donc des métiers plutôt manuels qui nécessitent une certaine résistance physique.

L’apprentissage est accessible pour les personnes ayant entre 16 et 25 ans inclus. Un jeune peut cependant accéder à l’apprentissage s’il a terminé son année de 3e à l’âge de 15 ans.
L’emploi du temps est généralement réparti entre formation théorique et travail salarié sur une semaine de 5 jours (2 jours pour l’un et 3 jours pour l’autre, par exemple).

La rémunération de l’apprenti est formulée sous forme de pourcentage du montant du SMIC en vigueur et varie selon la tranche d’âge. Ainsi, un apprenti de moins de 18 ans en 1ère année touchera 25 % du SMIC, puis 37 % (2e année) et 53 % (3e année). Ces taux augmentent lorsque l’on franchit les paliers 18-21 ans et 21 ans et plus.

Apprentis, gagnez en compétences !

Plus de 8 000 formations, il y a forcément la vôtre ! ICI Formation, le catalogue des offres de formation

Articles qui pourraient vous intéresser