Cofidis recrute des commerciaux crédit vendeur !

Interview Laurent-Richard NONY, Responsable du service Crédit Vendeur au sein de la Direction des Partenariats de Cofidis

Cofidis se développe depuis quelques années au travers d’une activité partenariale, pouvez-vous nous en dire plus ?

Interview_cofidis

Laurent-Richard NONY, Responsable du service Crédit Vendeur

Créée en 1982, Cofidis est pionnière de la vente de crédit à distance. Dès l’origine, le partenariat prend une grande place dans la stratégie grâce aux relations privilégiées avec les 3 Suisses et la gestion de la Carte 4 Etoiles. Puis elle s’est développée dans la relation B to C au travers notamment de la commercialisation de la Formule LIBRAVOU qui fut un très grand succès. Aujourd’hui le développement de partenariats commerciaux (B to B to C) constitue un axe fort de la stratégie de Cofidis et couvre un certain nombre de domaines qui nous permettent de répondre à différents profils de clients et besoins qui vont de la facilité de paiement au financement des biens à la consommation et des projets de vie (auto, travaux, rénovation…) et ce, quel que soit le canal de distribution (Web, Retail, artisans, commerçants).

 

Quelles sont les caractéristiques de l’activité commerciale crédit vendeur que vous pilotez ?

La principale caractéristique est qu’il y a un intermédiaire entre nous Cofidis et le client final qui reste le particulier. Cet intermédiaire, c’est le revendeur partenaire qui peut être un artisan, une concession, une entreprise. Ce revendeur est amené à proposer notre produit de financement pour vendre le sien (exemple un camping coûte en moyenne 65000 euros, nous pouvons le financer à hauteur de 40000 euros)

Cette activité nous a permis de développer de nouvelles compétences notamment en matière de gestion du risque adhérent, de formation et d’accompagnement pour que nos partenaires vendent correctement nos produits au service des leurs.

 

Quelles sont les perspectives de développement ?

Les perspectives de développement de Cofidis dans ce domaine sont fortes puisque nous arrivons sur un secteur d’activité où nous étions jusqu’à maintenant peu présents.

Notre force c’est de pénétrer ce marché via une société SOFEMO que nous avons intégrée il y a 3 ans et qui nous a fait gagner du temps dans la compréhension de ce marché.

De plus, nous pouvons nous appuyer sur un certain nombre d’atouts, pour partie issus de notre expertise dans la vente directe de crédits, et que nous mettons au service de la relation partenariale. Le tout premier est bien sûr, comme le traduisent nos 7 titres Elu Service Client de l’Année*, notre maitrise de la relation et du service client. Et c’est là-dessus que nous nous appuyons pour nous différencier de nos concurrents.

 

*Catégorie Organisme de crédit – Étude BVA Group – Viséo CI – mai à juillet 2018 – Plus d’infos sur escda.fr

 

Vous encadrez une vingtaine de commerciaux crédit vendeur, parlez-nous de leur métier ?

C’est un métier riche, qui comporte différentes facettes. Tout d’abord une activité de prospection pour conquérir de nouveaux adhérents, une activité d’accompagnement, de formation et montée en compétence des partenaires sur nos produits pour que la facilité paiement devienne pour notre partenaire non pas un plus à vendre, mais soit complètement incluse dans sa démarche de vente. Il y a aussi une facette contrôle tant de la qualité des dossiers de financement que de la qualité d’exécution et de réalisation pour le client final.

Le commercial crédit vendeur est vraiment la clé de voute de la réussite entre Cofidis, le partenaire et le client final.

 

Quels profils et quelles compétences recherchez-vous pour ces postes ?

C’est un métier qui nécessite un socle de connaissances et compétences fortes tant sur les aspects crédits, que sur l’animation commerciale dans le cadre d’une relation partenariale. Je recherche des personnes qui ont une expérience du B to B to C, et qui ont déjà animé des professionnels qui vendent à des particuliers.

Je suis très attentif aussi aux valeurs humaines et qualités personnelles des collaborateurs que j’intègre. Ce n’est pas un métier facile, il nécessite implication, ténacité, constance.

Il est aussi important que le collaborateur adhère et se reconnaisse dans le projet de Cofidis: être une entreprise créatrice de confiance, connectée et engagée.

 

Au-delà de son métier, que va découvrir un nouveau collaborateur en intégrant Cofidis ? Expliquez-nous pourquoi il fait bon travailler chez Cofidis.

Intégrer l’activité crédit vendeur chez Cofidis, c’est comme intégrer une start-up au sein d’une grande entreprise déjà établie, avec tous les côtés positifs d’une start-up d’implication, d’écoute, de mise en place de propositions qui viennent du terrain. Nous sommes en phase de conquête, nous avons besoin de talents, de collaborateurs qui vont s’exprimer, proposer des nouveautés.

De l’agilité, un fonctionnement en test and learn, de l’innovation, c’est tout ça qu’ils vont trouver.

Et au-delà, ils pourront participer à un projet d’entreprise fort, évoluer dans un environnement stimulant, tout en s’épanouissant dans une ambiance conviviale et bienveillante qui est la marque de fabrique de la culture Cofidis.

 

En savoir plus sur les facilités de paiement au service des commerçants et des e-commerçants.

Décrochez plus qu'une opportunité

Chez Cofidis, nous accompagnons chacun avec considération.

Recent jobs for

Articles qui pourraient vous intéresser