Commercial: êtes-vous plutôt chasseur ou éleveur ?

le chasseur et l'éleveur. Un candidat doit choisir son poste en fonction de ses objectifs et aussi de son tempérament, car ces deux vendeurs ont des missions très différentes.
Il existe deux profils de commercial : le chasseur et l'éleveur. Un candidat doit choisir son poste en fonction de ses objectifs et aussi de son tempérament, car ces deux vendeurs ont des missions très différentes. Quelles sont donc les caractéristiques de ces deux types de commerciaux ?

Le chasseur : le commercial fonceur !

Le chasseur aime bouger, il traque, il prospecte les nouveaux marchés. Il va chercher la clientèle pour l’inciter à acheter. Selon les observateurs, ce type de vendeur ne représente que 1 % des commerciaux qui travaillent au sein d’une entreprise. Cette tâche n’est en effet pas facile surtout sur un marché fortement concurrencé où les agents concurrents feront tout pour débusquer la clientèle des autres. D’une manière générale, les secteurs d’activité qui ont le plus besoin d’un tel commercial sont l’informatique, le cosmétique, l’immobilier de même que les marchés représentant les innovations technologiques. Le chasseur maitrise les différentes techniques de vente, mais il a aussi une forte personnalité tout en étant un brin psychologue. Il sait où trouver le chaland et il sait comment faire pour le pousser à commander. Il sait également négocier. Certains agents n’hésitent pas à sacrifier une partie de leur prime pour emporter un marché en accordant une remise à leur futur nouveau client ! On constate souvent qu’une offre d’emploi propose une rémunération comportant un salaire fixe peu élevé. La part des primes est néanmoins conséquente. Le chasseur doit ainsi toujours s’activer pour gagner plus. Enfin, ce commercial est incontournable, car il étoffe le portefeuille client de sa compagnie et que l’éleveur aura ensuite la charge de gérer.

L’éleveur, celui qui développe son portefeuille clientèle !

Le commercial éleveur est celui qui gère son portefeuille client. Son emploi est plutôt confortable par rapport au chasseur. Son action vise également le long terme. Il fidélise ses clients. Il est aussi à leurs côtés pour leur présenter et proposer les nouveaux produits de son entreprise. Il leur envoie des emails quand il y a des articles en promotion. Il développe également son chiffre d’affaires en déclenchant les commandes lorsqu’il sait que le stock de son client devrait avoir atteint son stock mini. Les secteurs qui recrutent les éleveurs sont par exemple l’emballage, l’automobile ou l’agroalimentaire. Du côté salaire, une offre d’emploi propose souvent une base fixe assez élevée à l’éleveur. Le taux des variables est souvent moindre. Enfin, en général, l’éleveur touche moins que le chasseur.

Le mix des deux : à la fois chasseur et éleveur !

Souvent les jeunes entreprises ont besoin de commerciaux à la fois chasseurs et éleveurs. Ils auront pour mission de prospecter les nouveaux clients et ensuite de gérer le portefeuille qu’ils se seront constitué au fil des mois. Ce choix est compréhensible néanmoins, pour un commercial, il est plus avisé d’être un pur chasseur ou un pur éleveur plutôt que d’essayer d’être un mélange des deux.

Original link :http://www.stepstone.fr/Conseils-de-carriere/etes-vous-un-commercial-eleveur-ou-chasseur.cfm

Jobs récents

Articles qui pourraient vous intéresser