L’agroéquipement, une filière pour les ingénieurs et les commerciaux

Une filière d'avenir, dans un secteur qui recrute et offre de belles perspectives de carrière.
Consacrée au machinisme agricole, cette filière professionnelle, portée par une constante innovation technologique, propose un large choix de métiers, notamment dans les domaines de l'ingénierie et du commerce.

Un secteur qui a besoin d’ingénieurs

La filière de l’agroéquipement offre diverses opportunités aux futurs ingénieurs. Ainsi, la formation des ingénieurs agronomes comprend une spécialisation, en fin de cycle, baptisée “sciences et techniques des équipements agricoles” (STEA).
Cette formation permet aux étudiants d’acquérir des connaissances précises sur le machinisme agricole. Les enseignements portent notamment sur la technologie agricole, la motorisation ou encore les spécificités technologiques des divers équipements agricoles. Par ailleurs, ce cycle d’études comprend aussi une ouverture sur ce monde professionnel, la réalisation d’un projet professionnel, élaboré avec l’aide d’un tuteur, ainsi qu’un stage de plusieurs mois.

La formation débouche sur l’obtention d’un diplôme d’ingénieur STEA; les étudiants intéressés peuvent y adjoindre un Master spécialisé, baptisé ” Gestion des entreprises et technologies innovantes pour l’Agroéquipement” (GETIA). Nombre de métiers sont offerts aux ingénieurs agronomes STEA: ils peuvent ainsi devenir chefs de projets, animateurs de réseaux ou encore responsables-produits. D’autres professions sont également accessibles dans le secteur privé.

De son côté, le technicien prototypiste exerce également un métier d’ingénieur, spécialisé, lui aussi, dans le domaine de l’agroéquipement. Son rôle consiste à construire, ou à modifier, l’ensemble des machines et équipements agricoles conçus par les bureaux d’étude. Il fait réaliser les pièces techniques nécessaires et doit être à même de faire des propositions pour améliorer l’élaboration des équipements. Lui aussi a fait des études d’ingénieur agronome spécialisé dans l’agroéquipement.

 

Des métiers pour les commerciaux

Nombre de perspectives de carrière sont ouvertes aux commerciaux par le secteur de l’agroéquipement, qui leur propose une offre d’emploi importante. C’est ainsi que le commercial export se charge de vendre et faire connaître à l’étranger les produits de l’entreprise. La formation peut passer par un BTS agricole spécialisé, l’obtention de masters-ingénieurs et des études d’ingénieur agronome STEA ou GETIA. Une formation d’ingénieur Agronomie et Agro-Industries-AgroEquipement et Nouvelles Technologies constitue une voie d’accès privilégiée à ce métier. Les mêmes formations, en plus de quelques autres, peuvent déboucher sur la profession d’inspecteur commercial.

Faisant le lien entre l’entreprise et les distributeurs, l’inspecteur commercial a pour mission d’augmenter les parts de marché de l’entreprise. Il essaie aussi d’identifier les besoins des clients et se charge de former et d’animer l’équipe de vente. Des licences professionnelles et certains certificats de qualification professionnelle sont d’autres voies d’accès à ce métier. Parmi les postes de commerciaux proposés par le secteur de l’agroéquipement, on peut encore citer celui d’inspecteur pièces de rechange, chargé de faire appliquer la politique de l’entreprise dans ce domaine particulier.

Vous souhaitez en savoir plus sur ce secteur ?
rendez-vous sur le site de l’Aprodema, le site officiel des métiers et des formations de l’Agroéquipement.

Articles qui pourraient vous intéresser

Travailler en Allemagne

Vous souhaitez partir en Allemagne ? Découvrez nos conseils pour trouver un emploi
  • StepStone France
  • L’agroéquipement, une filière pour les ingénieurs et les commerciaux