Entretien: pourquoi vous et pas un autre?

Phrase piège classique de la fin des entretiens d'embauche, le « pourquoi vous et pas un autre » nécessite de la part du candidat une réponse claire et directe.
Phrase piège classique de la fin des entretiens d'embauche, le « pourquoi vous et pas un autre » nécessite de la part du candidat une réponse claire et directe.

Visant pour le recruteur à évaluer les compétences et la motivation du futur recruté, la réponse est déterminante pour réussir un entretien d’embauche et décrocher un emploi par la suite.

Les spécialistes et professionnels du recrutement et du secteur des ressources humaines constatent souvent que la plupart des candidats aux offres d’emploi ne savent pas répondre à la question de façon adéquate. Il convient alors d’éviter à tout prix les généralités et les réponses évasives sous peine d’être sanctionné directement. Outre la nécessaire motivation qui doit être apparente pour décrocher le poste tant convoité, le candidat se doit de valoriser son parcours professionnel et son expérience, afin de démontrer à son interlocuteur qu’il « est fait » pour le poste. Personnaliser sa réponse semble alors le meilleur moyen de satisfaire le recruteur, sans perdre de vue l’objectif final : convaincre.

 

Projeter ses compétences sur le poste

En fait, cette question est faite pour vous permettre de mettre en valeur vos compétences par rapport au poste. Il s’agit, pour le recruteur, de vérifier que vous avez bien compris en quoi consiste l’offre d’emploi et comment vous vous projetez sur le poste. Pour ce faire, il faut articuler les éléments de votre CV et de l’offre d’emploi, un travail que vous avez normalement déjà effectué de manière plus succincte dans votre lettre de motivation. Ce travail doit être fait en amont de l’entretien, en prenant des notes et en y passant autant de temps que nécessaire pour obtenir une réponse cohérente et argumentée. Au terme de ce travail, vous devez visualiser quelles expériences et compétences seront un atout pour le poste et vous appuyer dessus lors de l’entretien.

 

Les éléments à mettre en valeur

Parmi les éléments à mettre en valeur, il y a la connaissance du secteur, par exemple le secteur BTP, le secteur de l’automobile, celui de l’informatique. Il y a également la connaissance du marché, comme, par exemple, le marché de la téléphonie mobile, des transports ou du prêt-à-porter. Il faut tourner sa réponse de manière à ce que le recruteur comprenne la plus value que vous apportez à l’entreprise : « Le secteur de la franchise est un secteur très particulier et j’y est déjà travaillé ». C’est également l’occasion de mettre en valeur vos compétences opérationnelles pour l’emploi proposé. Par exemple, pour un poste de marketing produit, dire que vous savez gérer une road map produit. Expliquer également, en vous appuyant sur des situations concrètes que vous êtes quelqu’un d’impliqué, que vous savez défendre vos convictions. N’oubliez pas, enfin, de rappeler et de montrer que ce poste vous motive beaucoup : l’envie, quand elle est sincère, fait souvent la différence dans la recherche d’emploi.

Diplômes, savoir-faire, sens du travail en équipe, dynamisme, mise en avant de ses atouts professionnels, et autres qualités qu’attendent un recruteur doivent être impérativement énoncés. Cela montre que le candidat a préparé judicieusement son entretien d’embauche et qu’il s’attendait à cette question désormais classique lors d’un recrutement. Généralement posée à la fin, l’évaluation vise ainsi la capacité du candidat à se distinguer des autres, et à apporter des éléments concrets qui démontrent que le poste lui correspond parfaitement. Attention toutefois à ne pas tomber dans le piège du monologue qui durerait plusieurs minutes. Cela aurait l’effet contraire au but recherché, et 30 secondes sont suffisantes pour que le recruteur se fasse une idée précise sur les compétences et la motivation du candidat.

 

Les réponses à éviter

Les réponses rédhibitoires sont également les phrases du genre « je suis le meilleur pour le poste ». À proscrire définitivement sous peine de voir sa candidature fortement remise en question, ces écueils qu’attendent souvent les recruteurs n’apportent en effet rien d’objectif et montrent une image surévaluée du candidat. Un langage concis et direct sans en faire trop est la méthode adéquate pour ne pas se disqualifier et conserver toutes ses chances de décrocher le poste. De même, l’énumération du CV sans apporter de plus-value à sa candidature n’a aucun intérêt. Dans la mesure où le recruteur l’a sous les yeux, celui-ci n’a pas besoin d’une seconde récitation. Une mise en valeur des postes occupés avec tous les avantages que le candidat pense avoir est bien plus intéressante pour répondre à la question. Il s’agit alors de se mettre en valeur en fonction du poste sollicité, et en quoi le candidat est bien meilleur qu’un autre pour l’occuper.

 

Original link :http://www.stepstone.fr/Conseils-de-carriere/entretien-recrutement/entretien-pourquoi-vous-et-pas-un-autre.cfm

Articles qui pourraient vous intéresser