Emploi: le secteur de l’énergie en France

Le secteur de l'énergie en France est en pleine forme. PME et multinationales sont à la recherche de candidatures...
Nucléaire, pétrole, électricité, gaz, énergies renouvelables… Le vaste secteur de l'énergie résiste à la crise et offre de belles opportunités de carrières.

Paradoxalement, réduire les consommations énergétiques ne porte aucun préjudice au secteur, et même bien au contraire ! Tous les indicateurs sont au vert pour demain.

 

Energie, vous avez dit énergie, mais c’est quoi ce secteur ?

Selon le Ministère de l’économie, du développement durable et de l’énergie, le secteur économique de l’énergie comprend la production locale (51 %) et l’importation (49 %) d’énergies primaires, leur transformation en énergies secondaires et le transport et la distribution d’énergie jusqu’au consommateur final.

Mais encore ? A l’heure où les médias nous rabattent les oreilles avec la transition énergétique, pour nombre d’entre nous, l’énergie reste un secteur obscur et difficile à définir. Mais l’objectif de cet article n’est pas de faire un cours magistral sur les énergies primaires ou secondaires, renouvelables ou non, mais bien de démontrer que c’est un secteur en pleine expansion qui pesait, en 2012, 1,7% de la valeur ajoutée en France. Sur le territoire national, on dénombre près de 3 000 entreprises spécialisées dans la production et la distribution de l’énergie sous toutes ses formes. Outre les multinationales connues de tous, de nombreuses PME/PMI se sont lancées sur le secteur, et plus précisément celui des énergies renouvelables. C’est un secteur plein d’avenir et qui ne manque pas d’énergie !

 

Quid de l’offre d’emploi offerte par le secteur ?

En France, l’emploi dans le secteur de l’énergie est de 142 000 équivalents temps pleins. Malgré une conjoncture générale en pleine crise économique, l’industrie de l’énergie continue d’embaucher massivement, notamment les filières énergie renouvelable, gaz, pétrole et nucléaire. Pour exemple, EDF recrute quelque 6 000 personnes par an, Total a un besoin d’environ 350 ingénieurs, 1 700 nouveaux postes prévus chez EDF.

Les métiers du secteur de l’énergie se comptent par centaines. R&D, études, génie, sciences, exploration, prospection, production, exploitation, qualité, sécurité, amélioration, environnement, gestion des déchets, commercial, marketing, juridique… sont autant de filières que compte le secteur de l’énergie, qui se caractérise par une diversité des métiers et des carrières qu’il propose. Si les profils techniques sont de loin les plus nombreux dans le secteur, les commerciaux, les juristes et les informaticiens sont également recherchés. Les offres d’emploi pour les bac à bac+5 ne manquent pas. Ce sont des postes qui nécessitent souvent de la mobilité, ils sont donc ouverts aux jeunes, plus enclins que leurs aînés à accepter cette condition.

 

L’industrie de l’énergie offre aujourd’hui de réelles opportunités de carrière… Et ce n’est pas fini !

Le secteur de l’énergie est donc une excellente source d’emplois à ce jour. Mais quid de demain ? Les prévisions sont optimistes, les acteurs du secteur devront relever les défis de l’énergie avec moins de CO2, du renouvellement des réserves d’hydrocarbures, de la diversification des sources d’énergie, de l’amélioration de l’efficacité énergétique et de l’intégration des préoccupations environnementales… La transition énergétique et le passage à l’économie verte devraient se traduire en France par plusieurs dizaines de milliers d’offres d’emploi pérennes et non délocalisables.

Ce sont de réelles opportunités pour les emplois de demain, car l’énergie est un secteur où les passerelles entre les métiers sont nombreuses, les perspectives d’évolution intéressantes (formation continue, promotion interne…) et les possibilités de carrières à l’international particulièrement abondantes. Les grands groupes nationaux et internationaux sont à la recherche de compétences spécifiques (biomasse, méthanisation, géothermie…) et lancent de grandes campagnes de communication sur le sujet, mais n’oublions pas que le marché est aussi investi par de nombreuses PME/PMI qui comptent bien perdurer et se faire une place dans le paysage de l’énergie de demain.

 

Original link :http://www.stepstone.fr/Conseils-de-carriere/actualite-emploi/travailler-dans-l-energie.cfm

Articles qui pourraient vous intéresser