Femme Entrepreneur concrétisez vos projets !

Les femmes aiment entreprendre et bénéficient de soutiens et d'aides spécifiques adaptées à leur projet.
32 % des créations d'entreprises sont le fait de femmes, soit un nombre estimé de 190 000 nouvelles entreprises annuelles, d’après une étude de l’Agence Française Entrepreneur. L'INSEE rajoute que près d'un tiers des entreprenariats portés par les femmes existent toujours après trois ans d'activité, ce qui les place au même taux de réussite que ceux des hommes, avec une progression de 10%. Aujourd'hui, les femmes savent mettre leur compétence en valeur et trouver des financements à la hauteur de leur projet.

La fin des préjugés pour une femme entrepreneur

Au cours des deux dernières années, les femmes créent plus que les hommes et l’écart a même diminué de 5% entre les deux parties. Cet état de fait doit vous encourager à aller de l’avant et à rejeter les idées préconçues en tant que femme. L’image n’est plus celle de la femme au foyer ou celle qui serait incapable de gérer son entreprise.

Au contraire, malgré les inégalités salariales et ménagères qui rechignent encore à se réformer, elles ont prouvé qu’un équilibre était possible entre la vie professionnelle et la vie familiale. Vos chances sont d’autant plus réalistes que les réseaux d’entraides se multiplient (Les Premières, Force Femmes, Actionelles), pour vous accompagner dans vos démarches administratives et financières.

 

Compétences et qualités requises pour créer son entreprise

Etre blindé de diplômes n’est pas indispensable pour une reprise d’entreprise ou une création. L’important est de réfléchir à une idée qui vous corresponde pour la travailler sous tous ses angles. La préparation de votre projet sera la clef de votre succès en prenant en compte sa fiabilité dans le contexte économique et social.

Voir sur le long terme, vous entourer de partenaires, faire une étude de marché, préparer son business model et étudier la rentabilité financière font partie intégrante de l’avant-projet. Votre ambition, votre habilité et votre dynamisme feront la différence, sans compter votre mental suffisamment solide pour faire face à vos responsabilités. Par la suite, adaptez-vous aux évolutions environnementales, revoyez régulièrement votre stratégie et usez de rigueur et de diplomatie afin de consolider votre affaire.

 

Les différents financements en fonction du statut défini

Selon la forme juridique et sociale adoptée pour encadrer votre activité, vos besoins financiers divergeront. En tant que freelance, plus adapté dans les domaines de professions libérales, vous aurez le choix entre la micro entreprise ou le portage salarial. C’est un moyen idéal pour tester votre activité et qui vous demandera peu de trésorerie.

En revanche, si vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise, des aides spécifiques comme le FGIF (Fonds de Garantie à l’initiative des Femmes) ont été mises en place par France Active. Le Crowdfunding est un financement participatif des particuliers qui peut aussi vous être utile, mais il implique du temps quant aux réponses des intéressés. Et comme tout créateur, tournez-vous vers les solutions classiques : BPI France, les prêts d’honneur, l’ACCRE et l’ARE si vous êtes chômeur.

Votre esprit d’analyse et votre volonté d’entreprendre sauront surpasser vos doutes, en étant bien préparé et en vous fixant un seul objectif : la réussite.

Créateurs & repreneurs d'entreprise

Lancez-vous sereinement dans l'entreprenariat grâce au coaching !

Articles qui pourraient vous intéresser