L’emploi en France et à l’étranger dans l’aéronautique

Parmi les secteurs qui se montrent actifs en matière de recrutement à l'heure actuelle, celui de l'aéronautique est l'un des plus porteurs.
A l'échelle européenne tout comme mondiale, de nombreux postes sont en effet proposés chaque année dans cette branche à destination des diplômés qualifiés. Avec le lancement de nouveaux projets à long terme et la présence de sociétés dynamiques dans ce secteur, cette tendance n'est pas prête de s'inverser. Voici donc une présentation complète des pays offrant les meilleurs débouchés en matière d'offre d'emploi dans l'aéronautique.

Trois grands pôles de recrutement

La branche aéronautique est en ce moment particulièrement porteuse d’emplois, aussi bien en France qu’à l’étranger. Au niveau mondial, il est possible de dégager trois pays où de très nombreux postes doivent être pourvus tous les ans. Les Etats-Unis arrivent en premier lieu avec le géant Boeing, le plus grand constructeur aéronautique mondial, dont les effectifs comptent près de 200000 employés. La France se positionne ensuite comme le deuxième acteur de référence en la matière, avec deux poids lourds du secteur qui embauchent de manière importante : Airbus, consortium européen ayant son siège social dans la région de Toulouse, devenu Airbus Group depuis son rachat par EADS, et le groupe Dassault, dont la multinationale Dassault Aviation emploie plus de 9000 personnes sur le territoire français. Enfin, la troisième zone de recrutement privilégiée dans l’aéronautique est le Canada, avec les activités de l’entreprise québécoise Bombardier, spécialisée dans la construction de matériel de transport. Rien qu’en France, le chiffre d’affaires cumulé de cette industrie représente 50 milliards d’euros pour l’année 2014 et plus de 180000 emplois. Dans ces trois pays, les ingénieurs sont fortement recherchés par les grandes entreprises, principalement dans le secteur Recherche & Développement.

De nombreux postes à pourvoir en France

Le GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales) fait état de chiffres très encourageants en matière de recrutement : par an, entre 13000 et 15000 postes sont pourvus en France dans le domaine aéronautique. Parmi les nouveaux salariés du secteur, environ un tiers sont des jeunes diplômés. Cette branche figure ainsi parmi les locomotives françaises en ce qui concerne les offres d’emplois. Parmi les profils les plus recherchés, on peut citer les ingénieurs conception, les ingénieurs matériaux, les architectes systèmes ou encore les ingénieurs en électronique. Le domaine de la production propose lui aussi de nombreux postes, notamment pour les ingénieurs méthodes et les pilotes d’industrialisation. Des cadres spécialisés dans les métiers support (gestionnaire de production, ingénieur qualité, performance manager, etc.) ont également toutes les chances de trouver des débouchés intéressants, tout comme les diplômés en marketing, finance, commerce et communication souhaitant intégrer le secteur aéronautique. Parmi les recrues, on compte en moyenne 70 % de cadres et d’ingénieurs et 30 % de nouveaux diplômés. La France demeure donc un vivier d’emplois florissant en la matière.

Les opportunités à l’étranger

Pour autant, avec la forte concurrence présente dans l’Hexagone, il n’est pas toujours aisé d’obtenir un premier emploi dans le domaine de l’aéronautique. Un bon moyen d’obtenir rapidement un poste dans le secteur consiste à faire preuve d’une grande mobilité, et à se montrer disponible pour prétendre aux offres proposées à l’étranger. La holding EADS mène notamment des campagnes de recrutement européennes, pour ses filiales présentes en Allemagne, en Espagne et en Grande-Bretagne. Les ingénieurs électrotechniques et les architectes avions et systèmes sont des profils prisés. Pour une première expérience à l’étranger, le Québec est également un choix judicieux. Il manque en effet de main-d’œuvre sur place dans les domaines de l’aéronautique et de l’aérospatiale, faute de suffisamment de jeunes diplômés. De nombreux postes sont accessibles, à condition d’afficher une parfaite maîtrise de l’anglais. Des étudiants récemment diplômés auront sans conteste plus de facilité à obtenir un stage dans un grand groupe aéronautique au Canada qu’en France.

Original link :http://www.stepstone.fr/Conseils-de-carriere/actualite-emploi/recrutement-secteur-aeronautique.cfm

Articles qui pourraient vous intéresser