Les nouveaux modes de consommation menacent-ils l’emploi dans la vente-distribution ?

Avec internet, le secteur du commerce doit faire face à une concurrence plus rude.
Depuis l'avènement d'internet, de nombreux secteurs comme le commerce doivent faire face à une concurrence plus rude et plus intense de la part des professionnels de la vente en ligne.

Ces derniers ont d’ailleurs réussi à séduire de plus en plus de consommateurs pour les nombreux avantages qu’ils proposent.

À quel point les modes de consommations ont-ils évolué ?

Au lendemain de la Deuxième Guerre, les ménages français se souciaient plus de trouver de quoi à manger que de dépenser les quelques francs qu’ils avaient pour des biens et services non prioritaires. Durant la période des Trente Glorieuses, les tendances ont changé puisque le pouvoir d’achat des familles s’est accru de manière significative. Les loisirs, les vacances, les divertissements et autres besoins secondaires ont fait tourner l’économie. Aujourd’hui, à l’heure d’internet, et peu après la grande crise financière de 2008, faire des économies est devenu le mot d’ordre des consommateurs. Cela est rendu possible grâce à l’apparition de milliers de commerces en ligne qui proposent régulièrement de véritables bons plans en quelques clics.

Pourquoi cet attrait des consommateurs pour les services en ligne ?

Un reportage de France 2 diffusé le 07 juillet dernier dans le journal de 20 heures fait le point sur ce phénomène qui tend à gagner de l’ampleur. La comparaison entre les dépenses de deux familles, l’une privilégiant la chasse aux bonnes affaires sur internet et l’autre préférant l’achat dans les boutiques et les magasins, est sans appel. Consommer via internet revient nettement moins cher que d’acheter directement en boutique, en supermarché ou dans les magasins. Dans l’exemple, la famille « connectée » a réalisé des économies de 34 % sur les dépenses engagées pour les mêmes biens et services.

Et ce n’est pas tout puisque la toile permet vraiment de trouver tout ce que l’on veut allant de la location saisonnière de sa maison ou de son appartement au covoiturage, des solutions qui permettent réellement de limiter ses dépenses comparées aux offres « classiques ». En ce qui concerne le secteur de la vente-distribution, la menace semble moins périlleuse que pour les autres secteurs d’activités. Et pour cause, depuis des années, les grandes enseignes ont su s’adapter aux nouvelles tendances des consommateurs en proposant des services de livraison permettant ainsi aux clients de faire leur course sans avoir à bouger de chez eux.

L’autre raison poussant les consommateurs à privilégier l’achat en ligne est qu’ils y trouvent un moyen de comparer les différents produits disponibles, de se faire aider par une communauté de consommateurs et de disposer d’un très large choix par rapport aux marques, aux modèles… sans compter les réductions importantes auxquelles ils ont droit.

Emploi dans le secteur vente-distribution

Une étude réalisée en 2010 montre que, chaque année, ce sont 17 000 jeunes nouvelles recrues qui sont embauchées par la grande distribution pour un contrat de professionnalisation ou un contrat d’apprentissage. L’offre d’emploi pour les cadres quant à elle est estimée à 21 000 postes pour la seule année 2012 toujours dans le même secteur sur un total de 3 millions de salariés dans tout le secteur (deux tiers travaillant dans le commerce de détail le reste dans la branche B2B ou interentreprises). Cela montre bien que le travail dans la vente-distribution est moins touché par la concurrence internet que les autres secteurs. Quoi qu’il en soit, il est important de souligner que les commerces qu’ils soient des supérettes, des supermarchés, des hypermarchés ou des maxi-discompteurs, ne peuvent plus espérer faire autant de bénéfices qu’il y a quelques années. La raison en est évidente : les ménages et les consommateurs sont enclins à recourir à des nouveaux modes de consommation qui sont nettement moins onéreux.

Parmi les concurrents les plus sérieux des commerces classiques, il y a la vente directe (acheter directement ses produits à la source), les fait-maison et les ventes privées dont le leader de ce nouveau business florissant compte un portefeuille de 11 millions de clients pour une croissance annuelle avoisinant les 33 %.

Original link :http://www.stepstone.fr/Conseils-de-carriere/fiches-metiers/modes-consommation-emploi-vente.cfm

Articles qui pourraient vous intéresser

Travailler en Allemagne

Vous souhaitez partir en Allemagne ? Découvrez nos conseils pour trouver un emploi
  • StepStone France
  • Les nouveaux modes de consommation menacent-ils l’emploi dans la vente-distribution ?