Quelle attitude adopter en entretien de recrutement ?

Est-il possible de jouer de tous les modes d'expression, l'humour, la sensibilité, ou certains sont-ils à proscrire ?
Quel ton faut-il adopter lors d'un entretien d'embauche ? Est-il possible de jouer de tous les modes d'expression, l'humour, la sensibilité, ou certains sont-ils à proscrire ? Stepstone s'est renseigné pour vous.

Vous avez postulé à l’offre d’emploi de vos rêves et l’heure de l’entretien arrive. Devez-vous adopter un comportement particulier pendant cet entretien ? Pouvez-vous vous permettre de jouer sur tous les modes ?

« Il faut être naturel, ne pas se mettre dans une zone d’effort comportemental », explique Hymane Ben Aoun, dirigeante du cabinet de conseil en recrutement Aravati France, « si dans la vie vous faites de l’humour, faites-le en entretien, soyez comme vous êtes ». Cette proposition d’Hymane Ben Aoun, donne le ton général du point de vue du recruteur. Ce qu’il cherche c’est une personne qui correspond à l’emploi proposé et dont le caractère est compatible avec l’équipe ou l’entreprise. « Si vous êtes nonchalant, ne cherchez pas à le cacher à l’entretien : l’entreprise va le découvrir, il faut mieux en faire état dès le départ, l’essentiel est d’avoir une attitude correcte : une fois, j’ai vu un candidat qui avait mis les pieds sur la table. Ça n’est pas acceptable ».

Humour et emploi : pari risqué !

Si le point de vue de la directrice d’Aravati France se comprend parfaitement, il faut néanmoins faire attention à ne pas se sentir trop libre. Il s’agit d’un entretien pour un emploi, pas d’une rencontre avec un ancien camarade d’école. Certains recruteurs déconseillent franchement l’humour. Il n’est pas universel et vous ne savez jamais comment il va être pris. En règle générale, il faut être avant tout courtois, correct et éviter tout sentiment excessif, que se soit le rire, l’arrogance, la sensibilité, la sympathie, …

Encore une fois, il s’agit d’un entretien dans le cadre d’une offre d’emploi, et toute la gestuelle ou la tonalité qui tient de l’univers amical doit être utilisées avec parcimonie. Les recruteurs cherchent des personnes compétentes capables d’interagir avec des équipes, cela n’implique pas d’être sympathique. De même, jouer sur la corde de la sensibilité est un calcul hasardeux : hormis dans les fonctions RH, la sensibilité est rarement un critère de recrutement des entreprises.

Timide : signalez-vous !

Il y a des comportements difficilement maîtrisables, notamment si vous êtes une personne réservée ou stressée. Ce n’est pas très grave, le recruteur cherche une personne compétente sur un poste précis et ce n’est pas parce que vous êtes timide que vous n’avez pas les compétences correspondant aux offres d’emploi. Hymane Ben Aoun conseille aux personnes timides de l’indiquer au recruteur dès le départ : ça va mieux en le disant et cela permettra au recruteur d’ajouter cet élément de contexte à son appréciation générale. Le ton juste, le bon comportement, c’est celui qui se met en place au fur et à mesure de l’entretien quand vous présentez votre profil, expliquez votre intérêt pour le poste, posez vos questions. Bref, quand vous êtes rentré dans votre entretien et que vous êtes naturel. En vitesse de croisière, il y a de bonne chance que votre comportement soit le bon.

Original link :http://www.stepstone.fr/Conseils-de-carriere/entretien-recrutement/quelle-attitude-en-entretien-d-embauche.cfm

Articles qui pourraient vous intéresser