Rédiger un CV quand on a beaucoup d’expériences

Il est primordial de savoir quel est l'intérêt des expériences passées pour le poste visé et surtout de connaitre ses points fort et ses points faibles.
Il est primordial de savoir quel est l'intérêt des expériences passées pour le poste visé et surtout de connaitre ses points fort et ses points faibles. La hiérarchisation des expériences est très importante car justifier d'une dizaine d'années d'expérience n'octroie pas le droit de faire un document de 5 pages.

Du coup, il faut savoir choisir quelles sont les expériences à mettre en avant, généralement celles ayant duré le plus longtemps. La connaissance de ses points forts permet aux candidats seniors de ne pas minimiser les compétences qu’ils ont acquises.

Ainsi, pour démontrer son expertise, il est vivement recommandé à un candidat possédant une solide expérience de s’appuyer directement à des éléments réellement tangibles et factuels. Par exemple, si vous avez eu une expérience significative dans un métier de commercial, il peut-être intéressant de mettre en avant des chiffres permettant de mesurer votre performance tels que l’évolution du chiffre d’affaires et celle de la marge. De même, si vous postulez à un poste de manager, pensez à détailler ce que vous avez apporté à l’entreprise sans oublier de souligner, là aussi, des chiffres concrets comme celui de l’évolution de la productivité par exemple.

Francis Kirschving, directeur du cabinet Objectifs RH assure que « c’est seulement lorsque le candidat aura pris conscience de ses forces et ses faiblesses qu’il pourra correctement se vendre sur son CV ».

Alors qu’un junior mettra en avant ses formations et notamment son beau diplôme qu’il a sans doute eu suffisamment de mal à décrocher, un senior pourrait être enclin à négliger cette partie au profit de la seule rubrique « expériences professionnelles ».

Mais le candidat senior ferait une grosse erreur en se focalisant uniquement sur ses expériences. Bien entendu, ces dernières doivent apparaitre en premier sur le CV, mais rien ne dispense un senior d’évoquer ses formations. S’il est vrai que du fait de l’évolution de l’enseignement supérieur (notamment la réforme LMD) un diplôme obtenu il y a 15 ou 20 ans ne signifie pas forcément grand-chose, il ne faut pas oublier de préciser toutes les formations suivies en entreprise.

N’importe quel stage de perfectionnement suivi dans le cadre de la formation continue peut-être pertinent. Par exemple, une personne désirant obtenir un poste de management pourra mettre en avant le fait qu’elle a suivi une formation de trois jours sur la gestion de conflits, cela ne pourra que donner plus de poids à sa candidature.

Ceci étant, sans vous appesantir trop longtemps sur ces formations, pensez tout de même à expliquer en quelques mots ce que vous avez appris, ça aidera le recruteur…

Enfin, notons que la rubrique « divers » est injustement négligée, quand elle n’est pas tout simplement omise, par les candidats seniors. Pourtant, comme le rappelle Francis Kirschving « les loisirs, l’appartenance à une association ou à un club sportif sont autant d’éléments qui méritent d’être valorisés et qui humanisent un CV ».

En conclusion, même s’il est normal de vouloir mettre en avant ses expériences, il faut faire bien attention à ce que le CV ne devienne pas uniquement un « catalogue » des postes occupés qui n’intéressera pas forcément le recruteur. Il ne faut donc pas négliger les autres rubriques qui donneront plus de relief à votre CV.

Source : www.dogfinance.com

Original link :http://www.stepstone.fr/Conseils-de-carriere/cv/un-cv-avec-beaucoup-d-experiences.cfm

Postulez en 2 clics avec votre CV !

Déposez votre CV et postulez en 2 clics seulement depuis votre ordinateur ou votre smartphone!

Articles qui pourraient vous intéresser