Un emploi dans la banque de demain : le nouvel eldorado ?

Un secteur en transformation offrant des perspectives prometteuses, pour tous les profils.
Bousculées depuis plusieurs années par l'émergence de nombreux nouveaux acteurs, les banques et assurances traditionnelles se voient obligées d'enrichir et de simplifier leur offre : une nouvelle donne qui offre des perspectives d'emploi très porteuses.

Banques et assurances en 2020 : vers le tout digital ?

Pour les banques et assurances traditionnelles, ces dernières années auront été marquées par une importante redistribution des cartes, remettant en question leur cœur de métier et certaines de leurs perspectives à court et moyen terme. L’avènement des fintech, assurtech et autres néobanques ont établi de nouveaux impératifs : les clients souhaitent dans leur grande majorité plus d’autonomie, de nouveaux services et une simplification de leurs opérations. Exactement ce qu’offrent les nouveaux acteurs du secteur, dont l’activité repose fondamentalement sur des applications digitales à la pointe des dernières avancées pour satisfaire les nouvelles demandes des clients.

 

Vers une prise en compte élargie de la nouvelle demande

Depuis quelques années, les banques et assurances ont donc intégré toutes ces demandes à leur nouvelle offre, par exemple en développant largement la signature électronique ou encore en améliorant leurs processus et leurs parcours en ligne. Il est donc beaucoup plus simple aujourd’hui d’accéder à des services de souscription de produits directement depuis votre smartphone, chose impensable quelques années en arrière. Cette intégration plus poussée de l’open banking a donc permis aux acteurs traditionnels de revenir concurrencer directement les nouveaux acteurs sur leur terrain.

 

Une nouvelle offre séduisante, des arguments de poids

Proposant à leurs clients une offre simplifiée et surtout moins chère, les néobanques sont devenues incontournables. Il suffit de jeter un coup d’œil aux tarifs pour comprendre à quel point leur offre est séduisante : si vous souscrivez à une offre de Fortuneo ou Boursorama et voulez avoir recours à de nombreux services, vous en aurez pour respectivement 10,54€ et 12,80€, contre 150 à 200€ dans les réseaux d’agence physique !
De même, l’offre de placement est particulièrement alléchante : quand les banques physiques peuvent facturer généralement jusqu’à 2% sur les versements, les banques en ligne n’affichent aucun frais d’entrée. De même, les placements qu’elles proposent sont généralement plus rémunérateurs, et plus diversifiés : placer dans une banque classique 10 000€ diversifiés en 20 actions différentes vous coûtera par exemple en moyenne 170€ de frais d’achat et autour de 120 € de frais de garde. Chez Binck.fr ou Boursedirect.fr, vous n’aurez aucun frais de garde et vos frais de courtage s’élèveront à entre 3,80 et 10 € pour un placement de taille comparable.

 

Des perspectives d’emploi porteuses

Si vous cherchez un secteur en pleine croissance qui offre sa chance à chacun, n’allez pas plus loin. La loi Macron de février 2017 sur la mobilité bancaire a changé la donne pour la domiciliation des comptes. Vous y trouverez aujourd’hui une offre d’emploi plus accessible : ce que les néobanques recherchent aujourd’hui, ce sont des profils commerciaux, plus nécessairement issus de formations spécialisées dans les produits bancaires. Il s’agit pour y réussir de savoir vendre l’offre de la banque en ligne et de répondre aux clients avec une grande habileté formelle. Il faut donc un orthographe irréprochable, en plus d’une appétence pour l’aspect commercial du métier. Les évolutions de carrière dans ces jeunes structures peuvent être très rapides, pour qui est capable de s’adapter à la demande du client et de maîtriser les différents produits offerts.

Postulez en 2 clics avec votre CV !

Déposez votre CV et postulez en 2 clics seulement depuis votre ordinateur ou votre smartphone!

Articles qui pourraient vous intéresser

Travailler en Irlande

Depuis les années '90, l'Irlande connaît une des plus importantes croissances économiques d'Europe.